Archives pour la catégorie les fondations du monde

Nathan Bonne, surréaliste

L’autre soir, j’étais à la gare avec les enfants. La plus grande prend le train toutes les semaines pour rejoindre son internat. Le tout petit aime sortir dès que l’occasion se présente. Un jeune homme faisait des allées et venues du quai sombre, où il grillait ses roulées, au hall trop éclairé, où il finissait les Manifestes du Surréalisme de Breton. Avec son sac de randonnée, ses cheveux en bataille, sa barbe mal taillée, ses sapes achetées négligemment dans un surplus militaire à l’exception du pull tricoté main, je le classais sans autre forme de procès parmi les étudiants des Beaux-Arts ou des Arts de Spectacle qui rentrent vers les cités étudiantes après avoir passé les fêtes en famille, où il s’était ennuyé prodigieusement loin de l’abstraction des Œuvres et des Néons de la Ville. Un autre, bien plus jeune, un lycéen faisait les cent pas, lassé d’attendre le train, dix minutes avant l’heure. Sur son sac Eastpack noir, il avait écrit plein de phrases tirés de péplums à trois francs, « Qu’importe la divinité, la force est dans nos seules mains »… En fait je ne me souviens plus de ce qui était écrit, mais c’était dans ce ton là. Au guichet, le responsable venait de baisser son store vénitien et bien caché on pouvait l’entendre se préparer un café instantané.

Lire la suite Nathan Bonne, surréaliste

Publicités